A la une : Les sorties de disques de la semaine

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Mar 19 Sep 2006, 22:16

Merci Tristan !
J'ai vraiment envie d'acheter de Justin !
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mer 20 Sep 2006, 20:12

bah moi en faite aless, je vais attendre un peu niveau financier lol
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Sam 30 Sep 2006, 10:32

jeudi 28 septembre 2006, 12h00 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

- Vincent Delerm: "Les Piqûres d'araignée" (Tôt ou Tard). Avec ce troisième disque, Vincent Delerm montre un nouveau visage. Il assume plus sa voix. Il susurre moins, chante plus, pas forcément mieux, mais plus. Ce qui donne à l'arrivée un album sincère où l'artiste emploie plus fréquemment le "Je", se veut plus critique à l'instar de "Sépia plein les doigts".

Dans ce titre, il dénonce l'attitude, trop répandue selon lui, qui consiste à dire "c'était mieux avant!". "Tiens, tiens, les pensionnats, les chanteurs à croix de bois, les taloches, les coups de trique, la troisième République (...) Maréchal nous voilà", chante-il.

Il utilise encore quelques mots propres, Merlene Ottey, Heike Dreschler, Sabatini dans "Les Jambes de Steffi Graf" mais beaucoup moins qu'auparavant. Avec "Sous les avalanches", il s'attaque indirectement de façon peu sympathique et assez maladroite à Geneviève de Fontenay ("T'as pas le cerveau de la dame au chapeau").

On le préfère moins acerbe lorsqu'il évoque sur une belle mélodie les non-dits ("Je t'ai même pas dit"), ou la maladie ("Ambroise Paré"), l'amour qui débarque ("Déjà toi"), le bonheur d'être en vie ("Il fait si beau").

L'opus compte aussi deux duos. "Favourite song", moitié anglais moitié français, avec Neil Hannon de Divine Comedy qui s'interroge sur ses chansons françaises préférées: "Un poinçonneur des Lilas, ça veut dire quoi? Poupée de cire, qu'est-ce que ça voulait dire?". Le Suédois Peter Von Poehl, avec qui il a réalisé le disque, le rejoint sur "Marine", une conversation insolite entre deux hommes qui ont aimé la même femme mais à des périodes différentes.

Avec ce troisième album, Vincent Delerm réussit à conserver son identité tout en étant beaucoup plus accessible. Les fans de la première heure seront rejoints par ceux qui feront une découverte.

- Kaolin: "Mélanger les Couleurs" (Wagram). Après "Allez" et "De Retour Dans Nos Criques" parus chez Barclay, Kaolin signe son troisième album. Les douze titres de l'album aux mélodies épurées, aériennes et efficaces respirent la fraîcheur comme leur région, l'Auvergne. Après une collaboration avec Dave Fridmann, producteur notamment des Mercury Rev, Flaming Lips ou Sparklehorse, Kaolin a fait appel à Edith Fambuena (les Valentins, Daho, Bashung, Pauline Croze...)

A l'instar de la pochette qui montre le quartette couché dans un pré au beau milieu des pâquerettes, ce disque s'écoute la tête dans les étoiles. Le premier extrait "Partons vite" est un bel hommage à Bob Dylan.

"J'irai mélanger les couleurs" avec ses guitares saturées et son message d'humanité devrait aussi séduire un public avide d'artistes non formatés. Sur "Fais semblant" notamment, on remarque le travail de Philippe Weiss (NTM, Truffaz, Diam's...) qui a saupoudré l'ensemble de pulsations organiques, inspirées du hip-hop. Ce troisième album ressemble à celui de la consécration. Il faudra désormais compter avec le groupe de Montluçon.

- Elodie Frégé: "Le jeu des 7 erreurs" (Mercury). La gagnante de la Star Academy attire. C'est incontestable! La réalisatrice de "Romance" Catherine Breillat avait réalisé le clip de la chanson "Je te dis non" sur son premier disque. Pour celui-ci, Benjamin Biolay s'est mis à son service. Il a signé les arrangements et la production de l'album aux sonorités folk, aux ambiances mélancoliques qui rappellent celles qui sont si chères à Françoise Hardy comme le premier single "La ceinture".

Jacques Lanzmann lui a écrit "La fidélité". Elle reprend également "Le velours des vierges", écrit par Serge Gainsbourg et chanté par Jane Birkin en 1978.

Benjamin Biolay chante avec elle "Le jeu des 7 erreurs". Avec son nouveau mentor et cet album aussi réussi que surprenant, Elodie Frégé entame une seconde carrière, très prometteuse sur le plan artistique. Le public qui l'a découverte à Star Academy suivra-t-il?


- Janet Jackson: "20 Y.O." (Virgin). Vingt ans après "Control", Janet Jackson revient sur le devant de la scène internationale avec un album assez peu convaincant produit par Jermaine Dupri, Jimmy Jam et Terry Lewis. On y retrouve onze titres, entre funk industriel et ballades soul R&B, entrecoupés d'interludes. Janet Jackson interprète "Call on me", le premier single en duo avec Nelly.

Sont aussi sortis cette semaine:

- Mylène Farmer et Moby: "Slipping away" (Labels). Ce duo est le premier extrait du best of de Moby, "Go, the very best of moby", qui sortira le 6 novembre. Il s'agit d'une version chantée en duo -Moby en anglais, Mylène Farmer en français- du morceau "Slipping away" extrait du dernier album de Moby "Hotel".

- Jamelia: "Walk With Me" (EMI).

- Cassie: "Cassie" (Atco).

- Lloyd Cole: "Anti Depressant" (Sanctuary).

- Oxmo Puccino & The Jazzbastards: "Lipopette Bar" (EMI). Le rappeur d'origine malienne nous compte de sombres histoires sur des airs de jazz.

- Rose: "Rose" (Source Etc). L'artiste niçoise âgée de 28 ans, ex-institutrice, a fait la première partie d'Alain Souchon à l'Olympia. Elle s'accompagne à la guitare folk pour interpréter des textes dont les amours difficiles restent les thèmes principaux.

- Mana: "Amar Es Combatir" (Warner).

Sont attendus dans les semaines qui viennent:

- Axelle Red sort "Jardin Secret" (Virgin), un opus entre rock et soul dans la tradition des songwriters, bourré de métaphores et d'allusions -aussi bien à la chanteuse Carole King qu'à l'actrice Jeanne Moreau- très travaillé, épuré, enregistré en prise directe. Cet album subtil qui s'éloigne de la variété traditionnelle mérite le détour. "Temps pour nous" en est le premier extrait.

- Renaud: "Rouge Sang" (Virgin).

- Pow Wow: "Chanter" (Remark).

- Marianne James: "Marianne James" (Warner).

- Cali: "Le Bordel Magnifique" (live) (Labels).

- Evanescence: "The Open Door" (Columbia).

- The Killers: "Sam's Town" (Mercury).

- Paul McCartney: "Ecce Cor Meum" (EMI).

- The Servant: "How To Destroy a Relationaship" (Recall).

- Nigel Kennedy: "Blue Note Sessions" (EMI).

- Polydor annonce la sortie le même jour, le 2 octobre, des nouveaux albums de Beck "The Information", de Fergie "The Dutchess" et de Zucchero "Fly".

- L'ancien leader du groupe Pulp, Jarvis Cocker, sortira un album solo le 13 novembre chez Because Music. "Running The World", disponible en téléchargement payant en France dès le 2 octobre, en est le premier extrait. Il s'adresse aux organisateurs du Live 8 et plus généralement pose la question de l'impact qu'ont les engagements des artistes auprès des politiciens.

Le titre "Running The World" est aussi la musique de clôture du film "Les Fils de l'Homme" d'Alfonso Cuaron qui sortira en France le 18 octobre. Jarvis Cocker a récemment écrit plusieurs textes de l'album "5:55" de Charlotte Gainsbourg qui connaît un gros succès en France.

Il sera à l'affiche du festival des Inrockuptibles le 12 novembre à La Cigale.

- Mercury annonce la parution d'un album "live/best of" de Chris Rea le 16 octobre. Un DVD live sortira le 23 octobre. Le chanteur avait annoncé qu'il effectuait sa tournée d'adieux, étant arrivé à la décision qu'il ne pouvait plus avoir suffisamment confiance dans sa santé et qu'il devait trouver de nouvelles façons de travailler. Le CD et le DVD ont été captés durant cette tournée.

- L'album du comédien Tcheky Karyo, "Ce lien qui nous unit", (Mercury) sera dans les bacs le 16 octobre.

- Le nouvel album de Superbus, intitulé "Wow" entièrement écrit et composé par Jennifer Ayache paraîtra le 16 octobre chez Mercury. Le premier single "Butterfly" est déjà diffusé en radio. Superbus sera en tournée dès le 26 janvier et à La Cigale à Paris le 15 février.

- Le premier album de Laure Milan intitulé "L.aiMe" sortira le 16 octobre chez Mercury. On y trouvera des duos dont "comme un diamant" avec Diam's et des interludes de Sara Forestier ("L'esquive")

- L'album "Rudebox" de Robbie Williams sortira le 23 octobre chez EMI.

- Nicoletta revient avec un album dédié aux grands standards du jazz, intitulé "Le Rendez-vous" chez Philips, le 23 octobre. Elle interprétera notamment "Stormy Weather" en duo avec Gérard Darmon. Le disque contiendra aussi un titre original de Bernard Lavilliers ainsi qu'un titre de Manu Chao.

- Le même jour, chez Philips également, sortira le nouveau disque de William Sheller "Ostinato" consacré à ses oeuvres symphoniques.

- Après "Les retrouvailles" sorti en mai 2005, Yann Tiersen a pris la route avec son nouveau groupe, d'où émergent les ondes martenot. L'album live "Yann Tiersen on tour" et le DVD sortiront le 13 novembre.

- Le nouvel album de Jacques Higelin intitulé "Amor Doloroso" sortira le 13 novembre chez EMI. Il a été réalisé en collaboration avec Rodolphe Burger (Kat Onoma). AP

pan/cre/cr
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Sam 30 Sep 2006, 21:28

C'est un nouveau public qu'Elo va conquérir...
Merci Tristan
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 10 Oct 2006, 22:36

jeudi 5 octobre 2006, 12h00 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

Renaud: "Rouge Sang" (Virgin). Tout est dit dans le texte qui donne le nom à l'album. "Ma plume est une arme de poing, mes mots parfois sont des grenades" Il s'en prend, pêle-mêle, à la religion, à George Bush, aux fabricants de cigarettes ("Arrêter la Clope!") ou aux bobos, ces bourgeois bohèmes dont il avoue finalement faire un peu parti.

Mais paradoxalement, c'est lorsqu'il les lâche un peu "ses armes" qu'il est le plus juste, le moins "énervant". Dans "RS and RS" comme Renaud Séchant et Romane Serda, il délivre un joli message d'amour à celle qui lui a certainement permis de rester en vie. "Elsa" inspiré du suicide d'un proche figure parmi ses plus beaux textes écrits à ce jour tout comme "Les Cinq sens" porté par des cordes sensibles et sensuelles.

On aime aussi le Renaud nostalgique, sur "Adieu l'Enfance" ou sur "Nos vieux". Le Titi parisien qui lançait "Laisse Béton" nous surprend quand il rend un ardent hommage au monde agricole dans "Pas de Dimanches" ou lorsqu'il assène de sa voix chevrotante: "Sentimentale Mon Cul!"

Axelle Red: "Jardin secret" (Virgin). "Je voulais faire un album à la hauteur de mes références. Je voulais le mettre à côté de mes dix disques préférés", a confié à l'AP Axelle Red. Le pari est gagné!

Elle interprète quinze chansons réussies entre soul et rock. Le premier extrait, "Temps Pour Nous" et son clip en donnent tout de suite le ton. On voit la chanteuse flamande, âgée de 38 ans, enregistrer en prise directe dans un studio de légende, un temple de la Soul Music, le Royal Studio de Willie Mitchell, producteur d'Al Green et d'Ann Peebles, avec des musiciens qui ont accompagné les plus grands comme Isaac Hayes.

Dans la plus grande tradition des songwriters, elle livre des chansons positives aux arrangements soyeux, portées par des cordes, des cuivres, soutenues par des refrains et des mélodies brillantes. "J'ai peaufiné le squelette au piano", dit-elle. "C'est comme pour un vêtement. Pour qu'il soit réussi, le tissu doit être impeccable, mais le plus important reste la coupe".

Les références se bousculent dans les notes mais aussi dans les textes: Burt Bacharach, Carole King, Aretha Franklin, Carly Simon et même l'actrice Jeanne Moreau dans "Changer ma vie".

Contrairement au précédent opus, où elle était en révolution contre la drogue ou les mines antipersonnel, elle parle cette fois d'une voix assurée de ses bonheurs simples dans un monde en danger. "Si tu savais" est dédié à sa fille aînée Janelle. Elle est sensuelle à souhait dans "Jardin Secret" ou "Papillon", engagée sur "Utopie" avant d'être "Romantique à mort" ce qui n'est en rien incompatible. Depuis 1992, l'artiste accumule les tubes comme "Sensualité", "Je t'attends" ou "Rester femme".

Ce cinquième album est certainement le plus abouti.

Marianne James: "Marianne James" (Warner). Membre du jury de l'émission de M6 "La nouvelle star", Marianne James s'expose à son tour à la critique du public avec un tout premier album éclectique, une sorte de carte ADN musicale qui en dit long sur le talent de l'artiste.

Celle que le public a découvert dans "L'Ultima Récital" couronné par un Molière du Meilleur spectacle musical se met à nu en onze chansons, un peu comme elle le fait d'ailleurs dans son "one woman song" intitulé "Le Caprice de Marianne".

Le premier extrait pop rock "Les People", hommage à Andy Warhol est bourré d'autodérision. "Les People ont des têtes de Gondoles/Chantent comme des casseroles", s'amuse-elle. Mais si Marianne James est, elle aussi, devenue une "People" grâce à la télévision, elle sait chanter et le prouve. Dans ce disque réalisé par Jacques Ehrhart (qui a collaboré également avec Camille, Henri Salvador ou Alain Chamfort), elle nous fait passer d'un style à l'autre avec beaucoup de facilité, d'un blues à un gospel, en passant par un rock et même une bossa nova. Dans "3,14..." écrit par Laurence Boccolini, elle assume ses rondeurs.

Marianne James semble bien dans sa peau. Comme elle l'affirme sur le titre qui referme l'opus, elle est bel et bien "Une chanteuse de chansons".

Sont aussi sortis cette semaine:

The Killers "Sam's Town" (Mercury). Ce deuxième album fait mieux que confirmer le talent du quatuor. Il devrait tout simplement lui permettre de devenir l'un des groupes de rock incontournables de la scène internationale. L'album est produit par Flood et Alan Moulder, collaborateurs de U2 et Depeche Mode. Cela s'entend!

The Servant: "How To Destroy A Relationship" (Recall/Warner). En 2004, le groupe anglais a vendu plus de cent mille exemplaires de son opus porté par le titre "Orchestra". Dans celui-ci, les guitares sont plus présentes et les mélodies toujours aussi accrocheuses. Le premier single "How To Destroy A Relationship" est très efficace.

Beck: "The Information" (Polydor/Universal). Comme d'habitude avec l'artiste américain, on passe d'un titre funk comme "Cellphone's Dead" à un hip-hop puis à un autre folk-rock à l'instar de "New Round". L'ensemble entre acoustique et électronique est réussi.

Sean Lennon: "Friendly Fire" (Capitol). Après "Into The Sun" paru en 1998, c'est le second opus solo du fils de John Lennon et de Yoko Ono. Les arrangements savamment ouvragés et la voix parfois rappellent le génie du père. Sur ce disque on retrouve Harper Simon, le fils de Paul. Le disque contient une reprise de "Would I Be The One" de Marc Bolan, le chanteur et guitariste disparu du groupe T. Rex.

Evanescence: "The Open Door" (Columbia). Après le succès colossal de son premier album "Fallen" en 2003, le groupe emmené par la chanteuse Amy Lee revient avec les mêmes recettes: un mélange de pop mélodique et de rock gothique.

Diana Ross: "I Love You" (EMI). Pour son retour, la chanteuse, qui n'avait pas publié d'album studio depuis sept ans, revient avec quatorze reprises de standards américains. La chanteuse, connue pour ses tubes internationaux comme "Baby Love" ou "Where Did Our Love Go" reprend "Remember" d'Harry Nilsson, "I Want You" de Marvin Gaye, "The Look of Love" de Hal David et Burt Bacharach, ou encore "This Magic Moment" des Drifters.

Sur le disque figure aussi une chanson originale "I Love You (That's All That Really Matters)" dont l'auteur, Fred White, a été pendant six ans choriste auprès de Diana en tournée.

Fergie: "The Dutchess" (Polydor). C'est le premier album solo de la chanteuse des Black Eyed Peas.

Pow Wow: "Chanter" (Remark). En 1992, avec "Le chat" et son texte sensuel (Moi vouloir être chat/Me frotter contre tes bas/Je me ferai angora/Pour me blottir dans tes bras) le quatuor a remis le style a cappella au goût du jour. Avec la belle reprise de la chanson d'Henri Salvador, "Le Lion est mort ce soir", il enfonçait le clou.

Sur ce nouvel opus, on retrouve son intérêt pour les incantations indiennes ou vaudou ("Comme un loup") du groupe qui semble encore avoir envie de "chanter" et de faire chanter.

Paul McCartney: "Ecce Cor Meum" (EMI).

Zucchero: "Fly" (Polydor).

Nigel Kennedy: "Blue Note Sessions" (EMI).

The Datsuns: "Smoke And Mirrors" (V2).

Ismaël Lô: "Senegal" (Universal).

Cali: "Le Bordel Magnifique" (live) (Labels).

Marcel Amont: "Décalage horaire" (Dreyfus). L'auteur du "Mexicain" interprète notamment un duo avec Agnès Jaoui et un autre avec Gérard Darmon. Il se produira à l'Olympia le 17 janvier. AP

pan/cre/sb
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Dim 15 Oct 2006, 12:44

Vais aller m'écouter quelques extraits de celui de Marianne James
Merci Tristan
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Lun 23 Oct 2006, 13:51

jeudi 19 octobre 2006, 12h01 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

Joey Starr: "Gare au Jaguarr" (Sony BMG). Six ans après le dernier album de NTM, quelques mois après la compilation "My Playlist: By Joey Starr", Joey Starr revient en solo. On retrouve dès le premier titre, "J'arrive", un rock aux allures metal qui semble inspiré par Iron Maiden, sa voix rocailleuse, brisée, et ce flow si particulier. "Pourquoi est-il si méchant?", s'interroge-t-il sur ce titre à la limite du délire et de la parodie. Il se présente ensuite tel un boxeur sur l'"intro".

Il faut attendre "Soldats", mixé avec des extraits de manifestations anti-CPE ("la jeunesse est dans la rue"), avec Fat Cap pour le retrouver sur des tempos hip-hop. Entre-temps, il nous embarque dans une espèce de reggae tribal avec "Hot Hot (hâte-toi)" ou "Cours".

Pour cet opus, Joey Starr a fait appel à Dadoo, ex-membre du group KDD. Ils sortent tous les deux du formatage du rap actuel, mais aussi du sempiternel couplet-refrain cher à NTM.

Comme pour son autobiographie "Mauvaise réputation" qui vient de paraître chez Flammarion, Joey Starr a choisi le titre de son disque en référence à Georges Brassens. Le gorille cédant en quelques sorte la place au jaguar.

Dans son adaptation du "Gare au Gorille" qui devient "Gare au Jaguarr", c'est une hôtesse de l'air qui remplace la fameuse "centenaire" et annonce un drôle de voyage "à destination du 93". Les multiples bidouillages techniques, teintés d'humour, ou les mixages de sons d'ambiance allègent un peu le ton d'un disque à la fois sombre et farouche, aux textes parfois violents.

Il était encore plus virulent avec le ministre de l'Intérieur sur "Tiens ta femme et tu tiendras la France", mais sa maison de disques a préféré retirer le titre pour éviter le procès...

Ces derniers temps, Didier Morville alias Joey Starr, âgé de 39 ans, s'était consacré à son label Force qui a permis à une nouvelle génération d'artistes rap et hip-hop d'émerger. Joey Starr a fondé NTM avec Kool Shen en 1987. Le groupe connaîtra un gros succès tant sur scène que dans les bacs durant plus de dix ans. L'an passé, il a participé aux côtés de Jamel Debbouze et de Jean-Pierre Bacri à une campagne pour inciter les jeunes des banlieues à s'inscrire sur les listes électorales.

Henri Salvador: "Révérence" (V2 Music). A 89 ans, Henri Salvador surprend encore. Il n'a rien perdu de sa voix, de son souffle, dans cet opus qui n'est pas annoncé comme le dernier mais beaucoup plus comme un retour aux sources. Pour preuve le premier extrait cette reprise de "Dans mon île", qu'il a écrit en 1957, un titre, où le tempo de la samba est ralenti.

Carlos Antonio Jobim s'en était inspiré après l'avoir entendu au générique d'un film pour créer un nouveau courant musical: la bossa nova.

La plupart des chansons ont été enregistrées à Rio. Deux duos figurent sur ce nouvel opus: "Cherche la rose" avec Caetano Veloso et "Tu sais je vais t'aimer" avec Gilberto Gil. Le texte signé Vinicius de Moraes a été adapté par Georges Moustaki. Michel Coeuriot, réalisateur et arrangeur notamment des derniers albums de Laurent Voulzy et d'Alain Souchon, a réuni les meilleurs musiciens français sur quatre titres aux sonorités plus big band, dont "L'amour se trouve au coin de la rue" écrit par Eddy Mitchell.

Avec des musiciens américains, Henri Salvador revisite aussi en version plus jazzy, "Hallelujah I Love Her So", le standard de Ray Charles qui devient "Hallelujah! Je l'ai dans la peau".

Yannick Noah: "Charango" (Columbia). Yannick Noah veut donner envie de prendre le large à l'image du premier single "Donne-moi une vie" et du clip qui va avec, tourné dans la longue chaîne de montagnes de la cordillère des Andes. D'où le fameux "Charango" instrument folklorique d'Amérique latine présent sur la plupart des chansons écrites par J Kapler, Gildas Arzel ou encore Jacques Veneruso, collaborateur de Jean-Jacques Goldman. Des tubes en puissance.

Yannick Noah ne devrait pas avoir de mal à écouler ce disque efficace où la prise de risque est minime. Un reggae légèrement métissé, des textes qui parlent d'écologie, de mondialisation. Il ne devrait pas avoir de mal non plus à toucher un large public. Il est au moins assuré de passer régulièrement sur TF1 jusqu'en décembre, puisqu'il est parrain, au côté de Lionel Richie, de la sixième édition de la Star Academy 6. Autant de passages télés qui donneront envie au public de le voir sur scène à partir de mai 2007 et de reprendre avec lui l'hymne écologique "Aux arbres citoyens".

L'ancien tennisman, vainqueur en 1983 du tournoi de Roland-Garros, se produira au Zénith de Paris du 4 au 7 juin 2007.

Sinclair: "Morphologique" (Wagram). Si le grand public commence à découvrir Hubert Blanc-Francard, alias Boombass, membre du groupe Cassius, son frère Mathieu alias Sinclair fait un retour sur scène discret. Après cinq albums studio, des bandes originales de films comme celle de "Ma vie en l'air" réalisée par Rémi Bezançon en 2005, Sinclair revient donc avec un nouvel opus beaucoup moins funk mais plus rock que les précédents. Dès le morceau d'ouverture, "A chaque seconde", le ton est donné: les riffs de guitares sont appuyés par une batterie plus présente. Même tonalité sur le second titre, "A qui je parle", où l'on entend Marion Cotillard qui a posé sa voix sous celle de Sinclair. Comme il le chante, avec cet opus il a "changer d'air et d'itinéraire". Il sera en tournée du 1er février (Orléans) au 21 avril (Clermont-Ferrand). Il se produira au Zénith à Paris le 28 mars.

Adrienne Pauly: "Adrienne Pauly" (Remark/Warner). La charmante comédienne brune le dit haut et fort: "J'veux un mec". On ne se fait pas de soucis pour elle. Les prétendants seront nombreux. Et elle mériterait d'être entendue par un large public. Sa voix parfois grave et souvent sensuelle fait des ravages sur des tempos rock, swing ou plus lascif. Les textes sont finement écrits, perspicaces, poétiques, drôles. Elle évoque tour à tour une caissière sur "La fille au Prisunic" qui "encaisse" sur un "piano à fric". Elle parle de "L'amour avec un con" avant de s'étendre sur "L'herbe tendre" de Serge Gainsbourg au côté notamment d'Albin de la Simone au clavier.

Sur plusieurs titres dont "J'veux un mec", on retrouve Mathieu Chedid à la guitare. Tour à tour charmante, déjantée, Adrienne Pauly est épaulée par d'autres musiciens qui assurent parmi lesquels Yarol Poupaud du groupe FFF. Un premier disque qui donne vraiment envie d'aller voir en concert cette fille qui se dit "Nazebroke" avant d'affirmer sur "Chut" qu'elle est "dangereuse" et "infréquentable".

Superbus: "Wow" (Mercury). Deux ans après le chamarré "Pop'n'gum", la très sexy Jennifer Ayache, fille de la comédienne Chantal Lauby, et ses acolytes passent avec brio le cap du second disque. Le groupe pourrait devenir une sorte de No Doubt à la française. Les recettes sont les mêmes qu'au début: un peu d'insolence, de la pop-rock acidulée influencée aussi bien par le punk soft, le ska, que la new wave. A l'instar de "Butterfly", le premier single, ce disque est taillé pour faire danser.

Sont aussi sortis cette semaine:

- P. Diddy: "Press Play" (Bad Boy). Après cinq ans d'absence, Sean Combs a troqué Puff Daddy pour P. Diddy. Le rapper prouve qu'il bénéficie toujours d'une certaine aura. Sur les nombreux titres de l'opus, il n'interprète seul que "The Future" qui ressemble plus à un texte lu, façon slam qu'à une chanson. Pour le reste, il s'agit de duos pour lesquels il a convié un casting impressionnant: Nicole Scherzinger des Pussycat Dolls fait une apparition plus que sensuelle sur "Come To Me", le premier single. Mary J. Blige, Mario Winans, Brandy, Ciara, Big Boi ou encore Nas se succèdent. "P. Diddy Rock" avec notamment Timbaland est le morceau le plus percutant.

- Julio Iglesias: "Romance" (Columbia). Julio Iglesias reprend en anglais 12 standards des années 80-90. De "I Want To Know What Love Is" de Foreigner à "Careless Whisper" de George Michael en passant par "Right Here Waiting". "I Want To Know What Love Is" en est le premier extrait. Julio Iglesias, père de sept enfants et déjà grand-père, prétend régulièrement que "son chien adore le disque". C'est déjà ça.

- Aldebert: "Les paradis disponibles" (Up Music/Warner). C'est le quatrième album de l'artiste. On passe de "L'inventaire", chanson à la mélodie trépidante, à d'autres plus oniriques comme "C'est comment là-haut?" ou bien "Les bulles de savon".

- Tcheky Karyo: "Ce lien qui nous unit" (Mercury). L'acteur sort son premier disque. Frédéric Lo, Daniel Darc et le groupe Tanger y ont participé.

- Laure Milan: "L. Aime" (Mercury). Celle qui a notamment écrit pour Amel Bent et Diam's sort son premier album. On a pu la voir en première partie de Corneille, de Craig David et même de Lauryn Hill.

- Rachid Taha: "Diwân 2". L'artiste reprend en arabe les airs familiers de son enfance à Oran en Algérie comme ceux d'Oum Kalsoum.

Sont attendus dans les semaines qui viennent:

- Naïve annonce la sortie en France du nouvel album de Jerry Lee Lewis intitulé "Last Man Standing" le 28 novembre. Il contiendra 21 versions inédites de classiques du rock avec 22 invités exceptionnels dont Mick Jagger, Ron Wood, Neil Young, Jimmy Page, B.B. King, Bruce Springsteen, Robbie Robertson, John Fogerty, Keith Richards, Ringo Starr, Rod Stewart, Eric Clapton, Little Richard ou encore Buddy Guy... AP

pan/cre/mw
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Lun 23 Oct 2006, 19:59

Rien de spécial...
Merci l'ami
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Lun 23 Oct 2006, 20:13

pour moi y en as beaucoup qui m'interesse , superbus et sinclair

de rien l'ami hihi
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 14 Nov 2006, 19:57

jeudi 9 novembre 2006, 12h00 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

The Who: "Endless Wire" (Polydor). Difficile de parler de The Who après les décès du batteur Keith Moon en 1978 et du bassiste John Entwistle en 2002? Et pourtant! Il faut bien admettre que le retour des deux piliers, le chanteur Roger Daltrey et le guitariste Pete Townshend est réussi.

L'opus qui compte 19 chansons, dont un mini-opéra de dix titres alterne avec bonheur des morceaux de pur rock, servis par des riffs de guitares endiablés et des ballades acoustiques. Dans la veine du groupe emblématique auteur de "My Generation", "A Man In A Purple Dress" montre du doigt certains discours religieux et politiques, alors que "We Got A Hit" dénonce le statut de rock star.

Le son des années 70 semble intact sur "Black Widow's Eyes" ou encore sur "It's not enough". La voix de Pete Townshend émeut sur le magistral "God speaks of Marty Robbins" ou le troublant "You Stand By Me". L'opus se termine par un retour au mini-opéra, l'un des savoir-faire du groupe depuis le fameux "A quick one" en 1966.

Au côté du duo mythique, le batteur Zak Starkey, le fils de Ringo Starr et filleul de Keith Moon, qui a aussi officié avec Oasis, fait bonne figure. John Entwistle est lui remplacé par Pino Palladino. Simon Townshend est à la guitare, John "Rabbit" Bundrick au clavier.

JJ Cale & Eric Clapton: "The Road To Escondido" (Reprise). La réunion de ces deux monstres sacrés sur un même disque est un événement pour tous les fans de blues. Les deux artistes ont déjà indirectement travaillé ensemble. JJ Cale est en effet l'auteur pour Eric Clapton des fameux hits "After Midnight" et "Cocaine". JJ Cale a écrit onze des quatorze chansons. Eric Clapton est l'auteur de "Three Little Girls" alors que John Mayer a co-écrit "Hard To Thrill". Ils reprennent aussi le grand classique "Sporting Life Blues". Le disque est dédié à la mémoire de Billy Preston et Brian Roylance.

Charlélie: "New York-Coeur" (Wagram). Après "L'Atelier New Yor-Coeur", l'ouvrage paru en mars dernier aux Presses Littéraires, voici le disque qui semble en être le prolongement logique. L'opus s'ouvre avec "Même à Spielberg" sur des cris et des riffs ravageurs. "Quand on te rejette, ça fait mal", dit-il. Faut-il y voir une allusion au fait qu'en France, Charlélie Couture reste avant tout le chanteur du fameux "Comme un avion sans aile"? Et pourtant, il a toujours été multicarte et précurseur.

Avec ce disque, l'artiste plasticien revient à un rock corrosif comme à l'époque de "Poèmes rock", enregistré en prise directe en Studio. Comme si devant des textes plutôt tristes, la musique devait refuser de se laisser abattre.

Charlélie chante et sifflote sur des airs d'harmonica sa "Ma Marseillaise", un hymne à la Canebière, au Vieux-Port, avant de passer à un rap jazzy avec "Au coeur de Manhattan". Mais c'est en bluesman qu'il est encore plus convaincant comme en témoignent "Tous les hommes" ou "Jamais assez (Never Enough)".

Celui qui chante, en anglais ou en français, se définit avec humour comme: "un libre-penseur, un sniper qui sait pas ce qu'il vise". Ce qu'il résume d'ailleurs en deux mots: "Un emmerdeur". Un emmerdeur qu'il est toujours agréable de retrouver.

Sanseverino: "Exactement" (Sony/BMG). C'est le troisième album studio de l'artiste. Entre l'introduction a capella "Démolissons les mots" et l'instrumental "Exactemando", il jongle avec les mots sur des airs tziganes ou du swing des années 50. Il donne des conseils: "Comment séduire une femme mariée?", parle des "Ouvriers", victimes des restructurations, avant d'envoyer une lettre au président, "Le swing du Président", pour qu'il stoppe le nucléaire. "Cette conne m'ennuie" en est le premier extrait.

D'origine italienne Stéphane Sanseverino a commencé sa vie d'artiste en créant la troupe de cirque "Les frères Tamouille" spécialisée dans l'art du pastiche des grandes séries américaines.

En 1992, il a créé le groupe "Les Voleurs de Poules" avant de décrocher un rôle dans le spectacle d'Achille Tonic, connu depuis sous le nom de Shirley et Dino. Il a réalisé son premier album solo "Le Tango des Gens" en 2001. En 2003, il a obtenu la Victoire de la Musique "révélation scène" de l'année, avant de publier "les Sénégalaises". La chanson "Les embouteillages" extrait de l'album "Le Tango des Gens" est son plus gros succès.

Le Soldat Rose (Atmosphériques). Louis Chedid qui a incarné le "Raton Laveur" dans la comédie musicale "Emilie Jolie" en 1979 a composé à son tour "un conte musical pour les enfants et ceux qui le sont restés" écrit par Pierre-Dominique Burgaud. L'histoire de Joseph, un gamin déçu par le monde des grands qui se laisse enfermer dans un grand magasin pour vivre avec ses amis les jouets.

Au total, trente chansons poétiques, drôles, mélancoliques, profondes. M, le fils de Louis Chedid est le Soldat Rose. Céline Bary, sa fiancée, Raoul Le Pennec, le garçon qui s'est perdu volontairement dans le rayon des jouets.

On retrouve aussi Louis Chedid dans la peau de la peluche panthère noire, Benabar en petit chimiste, Sanseverino en conducteur de train, Vanessa Paradis en poupée made in Asia, Jeanne Cherhal en poupée maligne, Francis Cabrel en gardien de nuit, Alain Souchon en homme de ménage, Albin de La Simone en puzzle. Le roi et la reine sont interprétés par Shirley et Dino, alors que la comédienne Catherine Jacob raconte l'histoire.

Sont aussi sortis cette semaine:

Magic Numbers: "Those The Broken" (Capitol/EMI). Malgré les 900.000 exemplaires vendus dans le monde du premier album, le groupe pop anglais n'avait pas réussi à s'imposer en France. Grâce à "Take a chance", le premier single de ce second disque, la tendance pourrait s'inverser.

Eric Bibb: "Diamond Days" (Dixiefrog/Harmonia Mundi). C'est le huitième album d'un des plus grands interprètes de blues acoustique.

L'opus alterne des ballades et des morceaux plus enlevés aux sonorités soul et gospel qui rappellent le répertoire de Ben Harper. L'une des belles surprises de cette fin d'année.

Fabien Cahen: "Marchands de loups" (Mercury). Fort du soutien de Zazie et de David Salsedo pour les textes, Fabien Cahen propose un album de douze titres, aux mélodies puissantes qui s'envolent dans les hauteurs, influencées par les sonorités pop-rock anglaises. Pour le look et la gueule d'ange, on pense à Raphaël, pour la voix, on pense parfois à Calogero et même à Coldplay. Il interprète "La Passion" avec Zazie. Il faudra certainement compter avec Fabien Cahen dans les mois qui viennent et cette chanson slogan "C'est beau la vie".

Jeanne Balibar: "Slalom Dame" (Naïve). C'est le second album, après "Paramour", de la comédienne dont la voix fait mouche au cinéma et s'impose en douceur dans la chanson sur des sonorités pop, intimistes. Elle provoque indéniablement de l'émotion, de la sensualité et un brin de mélancolie.

Rodolph Burger a su habiller l'ensemble notamment avec cette contrebasse omniprésente, épaulée par une guitare électrique. "Ton Diable" est particulièrement réussi. On se laisse aussi porter par les rythmes célestes de Dominique A. Le charisme de Jeanne Balibar est aussi un bel atout pour la scène.

Julie D'Aimée: "Tous les nus me plaisent" (Mercury). L'auteur, notamment, de "Millésime" pour Pascal Obispo, "Si je pouvais lui manquer" pour Calogero ou encore "Tant que c'est toi" pour Natasha St-Pier se lance à son tour. Sa voix douce est soutenue par des guitares abondantes et des mélodies signées Pierre Jaconelli. Julie D'Aimée se produira en première partie de Nolwenn Leroy à l'Olympia à partir du 14 novembre.

Moby: "Go, the very best of Moby" (Labels). Sur ce premier best of, on retrouve le duo "Slipping away" Il s'agit d'une version chantée, par Moby en anglais et Mylène Farmer en français, extrait du dernier album de Moby "Hotel".

Cristina Branco: "Cristina Branco Live" (Universal). C'est le premier live de l'une des divas du fado, enregistré aux Pays-Bas en juillet 2006. Cristina Branco sera en concert le 9 janvier à Paris au Bataclan.

Jamiroquai: "High Times: "Singles 1992-2006" (Sony/BMG).

Sont annoncés dans les semaines qui viennent:

Jad Wio finalise un nouvel album qui devrait sortir début 2007. Le groupe créé au milieu des années 80 par Denis Bortek s'est illustré en mêlant pour la première fois en France avec beaucoup de talent l'univers du cabaret à celle du rock.

Réputé pour ses prestations scéniques mémorables, et souvent délirantes, Jad Wio a très vite vu grimper le nombre des fidèles. "Contact", "Fleur De Métal" ou "Monstre-toi" figurent parmi leurs plus beaux succès. Après un retour convaincant chez Exclaim avec "Nu Clé Air Pop" en 2005 et une tournée française qui a vu le retour du duo original, Denis Bortek et Christophe K-Bye sont aussi entrés en studio pour l'enregistrement d'un album fidèle à leur style. "Il raconte l'histoire de Lilith Von Sirius, poétesse et courtisane de luxe", a précisé le leader de Jad Wio qui parle d'un opus "plus rock que le précédent".

Sur certains titres, soutenus principalement par des guitares, et une touche électro, on plonge dans une ambiance élégante qui devrait séduire les fans de Serge Gainsbourg et rappeler de bons souvenirs à ceux de Jad Wio. Le groupe se produira à La Flèche d'or à Paris les trois premiers lundis de décembre.

Trust, l'un des groupes emblématiques de l'histoire du hard-rock français renaîtra de ses propres cendres après presque 30 ans de carrière (le premier concert a eu lieu au Golf Drouot en septembre 1977). Il sortira le 20 novembre chez Mercury un album enregistré live, le 8 juillet dernier, au Festival des Terres Neuvas à Bobital (Côtes d'Armor), intitulé "Soulagez-vous dans les urnes" qui contiendra notamment "On lèche, on lâche, on lynche", "Police Milice" ou encore le fameux "Antisocial" mais aussi des titres inédits dont "Sarkoland (la France on l'aime ou on la quitte).

Trust se produira, dans un show intitulé "Trust-Campagne 2006" à Metz (le 8 décembre), Lyon (le 9), au zénith à Paris (le 11) et à Lille (le 13).

Le nouvel album éponyme de Thierry Amiel sera disponible le 20 novembre. Le premier single "Coeur Sacré" écrit par Daniel Darc (Taxi Girl) est déjà classé dans le Top 20 IFOP (établi à partir des classements de ventes en ligne). AP

pan/cre/sb
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Mar 14 Nov 2006, 21:38

Le best of de Jamiroquai est génial... je vous le conseille !!!!
Merci Tristan
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mer 15 Nov 2006, 00:29

ah pas encore acheter , je vais y jeter un oeil lol

de rien aless
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 21 Nov 2006, 23:48

jeudi 16 novembre 2006, 12h00 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

Michel Sardou: "Hors format", AZ.

Après "Du Plaisir" paru en 2004, vendu à plus d'un 1.200.000 exemplaires, le chanteur, qui fêtera bientôt ses 60 ans, sort le premier double opus de sa carrière. Au total, 23 chansons, à l'image de l'artiste, engagé, observateur de ses concitoyens qu'il ne cesse de croiser en tournée. Le ton est le plus souvent sombre. La musique à tendance rock, avec un grand renfort de guitares. Et la voix, intacte! Vigoureuse, chaude, rehaussée d'un léger vibrato. Avec le premier extrait, intitulé "Beethoven", il réussit la prouesse de faire écrire Didier Barbelivien sur une adaptation de plusieurs oeuvres du compositeur, l'andante de la 7e symphonie, l'ouverture de la 5e et la sonate au Clair de lune pour, à l'arrivée, parler d'un monde devenu sourd à une violence de plus en plus acceptée. Le clip d'Olivier Marchal, le réalisateur de "36 quai des Orfèvres" montre une fillette qui subit la violence d'un couple qui va mal. Même tonalité sur le titre "Allons danser" où il s'interroge sur la pérennité des "droits acquis" et le sens du mot République. "D'où que tu viennes, chez moi/ En sachant qu'il faut respecter/ Ceux qui sont venus longtemps avant toi", chante-t-il. Mais la chanson la plus engagée, la plus surprenante aussi, est peut-être finalement "40 ans". L'artiste dresse le bilan d'une autre chanson "Femme des années 80" et semble en conclure que les femmes très actives sont passées à côté d'un bonheur simple. Après avoir dénoncé la décadence des cités "Les villes hostiles" comme en écho aux "Villes de solitude" et d'une certaine façon le déclin économique du pays, "Concorde" comme en écho au fameux "Le France", Michel Sardou évoque sur "Les yeux de mon père", son père Fernand, chanteur et comédien décédé en 1976, avec ce regret de ne pas avoir suffisamment communiqué avec lui. Bien qu'autobiographique, cette chanson évoque avant tout les inlassables conflits de génération. Sur cet album, il interprète aussi "Le chant des hommes" en duo avec Chimène Badi. Michel Sardou se produira pour la première fois de sa carrière au Zénith à Paris du 25 avril au 6 mai 2007 avant d'entamer une tournée.

Lynda Lemay: "Ma Signature", Warner

Après "Un éternel hiver", opéra-folk dont le double album est sorti au début de l'année, la chanteuse québécoise revient au style qui a fait son succès en France: des chansons sensibles, directes, inspirées par le quotidien, entre sourires et larmes, soutenues par une musique principalement acoustique, la guitare en tête. Celle à laquelle elle consacre d'ailleurs la chanson "C'est que du bois". Elle ouvre ce dixième album, avec un titre qui a pour thème l'enfance qui s'envole trop vite avec "Je m'appelle Marguerite", avant de le refermer sur "Tu t'appelles Marguerite" qui évoque en filigrane la maladie d'Alzheimer. Elle chante également ses envies de maternité "J'voudrais voir ton visage" et ses doutes "Si je ne te fais pas d'enfant" ou son angoisse face à l'avenir et le développement de la science "Ça m'fout la frousse". La chanson "Surtout vous" est un bel hommage à Charles Aznavour. "Entièrement écrit, composé et interprété par Lynda Lemay, ce nouvel album a tout pour être repris en coeur par les fans de la première heure.

Yusuf Islam: "An Other Cup", Mercury.

C'est sous son nouveau nom qu'on retrouve la voix chaleureuse et profonde de Cat Stevens à qui on doit notamment le fameux "Morning Has Broken". Coproduit par Yusuf Islam et Rick Nowells (collaborateur notamment de Madonna, Rod Stewart et Dido) et de nouveau en tandem avec le guitariste Alun Davis qui a joué sur la plupart de ses albums classiques. Il n'a rien perdu de son sens de la mélodie comme on peut le constater sur le très acoustique "One Day At A Time" ou encore "Maybe There's A World" dont la douceur et les paroles rappellent parfois "Imagine" de John Lennon. Au milieu de ces nouvelles productions, on retrouve "Greenfields, Golden Sands", une chanson écrite en 1968 qui ne dépareille pas sur cet opus.

Emmanuel Moire: "Là où je pars", Warner.

C'est le premier album solo d'un des principaux interprètes de la comédie musicale "Le Roi Soleil" réalisée par Dove Attia et Albert Cohen. Il y incarnait en effet Louis XIV. On retrouve d'ailleurs le réalisateur du "Roi Soleil", Pierre Jaconelli, qui a ciselé les onze titres de cet opus aux mélodies commerciales et efficaces, portées principalement par le piano et les guitares. Le premier extrait de l'album intitulé "Le sourire" a été composé par Benoît Poher (Kyo) et écrit par Yann Guillon qu'il a rencontré grâce aux stages de jeunes auteurs organisés par Francis Cabrel à Astaffort. L'artiste originaire du Mans interprète aussi "Merci" avec Claire Joseph, une autre pensionnaire de Francis Cabrel.

Yann Tiersen: "On Tour" Labels

Le CD compte onze titres dont quatre inédits: "La Rade" en version live avec Katel et en version studio, "1er réveil par temps de guerre", "La Perceuse" et "Esther". Yann Tiersen interprète aussi "Mary" avec Elizabeth Frasier (Cocteau Twins), "Ma France à Moi" avec Diam's et Grégoire Simon (Têtes Raides) et "State Of Shock" avec Marc Sens. Une édition CD/DVD est également disponible. Le DVD d'Aurélie Du Boys propose un concert de 19 titres d'une heure et demie entrecoupé d'images prises sur la tournée de son dernier album "Les Retrouvailles". On y retrouve aussi Diam's, Grégoire Simon, Elizabeth Frasier, Marc Sens et un Yann Tiersen très à l'aise dans la peau d'un leader de groupe pop-rock, et dans un répertoire assez éloigné de celui qu'on lui connaissait jusqu'alors. Actuellement en tournée, il se produira au Bataclan à Paris le 11 décembre. En 2007, Yann Tiersen se produira tour à tour en Espagne, au Portugal, en Irlande, en Angleterre, en Suisse et en Italie.

Sont aussi sortis cette semaine:

- Frank Michael: "Les Couleurs de ma vie", Up Music/Warner

Avec ses collaborateurs de longue date, René Jonet et Michel Jourdan, Frank Michael revient donc avec un nouvel album studio de douze chansons inédites. On y retrouve bien sûr des thèmes qui lui sont chers comme l'amour, mais aussi des sujets qui évoquent son père comme le premier extrait "Cet Homme là c'était mon Père" ou encore "La presse people". Frank Michael, qui a vendu plus de 250.000 exemplaires de son dernier opus "La Force des femmes", est actuellement en tournée et se produira sur la scène du Palais des Sports à Paris le 31 mars 2007.

- Jarvis Cocker: "Jarvis Cocker", Because Music.

Le premier single de l'opus "Running The World" publié par l'ancien leader du groupe Pulp s'adresse aux organisateurs du Live 8 et plus généralement pose la question de l'impact qu'ont les engagements des artistes auprès des politiciens. Ce titre est aussi la musique de clôture du film "Le Fils de l'Homme" d'Alfonso Cuaron. Jarvis Cocker a récemment écrit plusieurs textes de l'album "5:55" de Charlotte Gainsbourg.

- George Michael: "Twenty Five", Jive Epic.

Ce best of retrace la carrière du chanteur avec des morceaux du groupe Wham! comme "Wake me up before you go-go" ou "I'm your man", ses succès en solo tels "Careless whisper", "Outside", "Older", "Shoot the dog". On y retrouve aussi le nouveau single "An Easier Affair", "This Is Not Real world" en duo avec Mutya, une nouvelle version de "Heal The Pain" avec Paul McCartney et d'autres duos comme "I knew you were waiting (for me)" avec Aretha Franklin, "Don't let the sun go down on me" avec Elton John ou bien "As" avec Mary J. Blidge.

- La Musique de Paris dernière "Volume 5", Naïve.

Le principe de ces collections dirigées par Béatrice Ardisson est simple. Elle compile des reprises interprétées par des légendes de la musique ou des inconnus qui apportent une nouveauté souvent très décalée. Katie Melua ouvre le bal avec "On The Road Again" de Canned Heat. On découvre une étonnante version jazzy de "Sweet Dreams" d'Eurythmics par 48th ST. Collective, "Oh, Pretty Woman" créé par Roy Orbison chanté par All Green ou encore "My Babe Just Cares For Me" popularisé par Nina Simone et drôlement revisité par Smoma. Un vrai régal!

- Ana Carolina & Seu Jorge: "Ao Vivo" Naïve

Enregistrée au club de São Paulo, Tom Brasil, la rencontre entre les deux artistes d'origine brésilienne offre de jolis moments musicaux acoustiques comme l'interprétation vraiment créative de "Chatterton" écrit par Serge Gainsbourg, issu de l'album "Cru" de Seu Jorge, "É Isso Aí", la version d'Ana de "The Blower's Daughter" issue de la B.O du film "Closer" ou encore le morceau "Tanta Saudade", un classique de Djavan et Chico Buarque qu'ils revisitent avec brio. AP

pan/se/sb
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Aless le Mar 21 Nov 2006, 23:49

Merci beaucoup !
Emmanuel Moire & Lynda Lemay me tentent bien...
avatar
Aless
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 29437
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 21 Nov 2006, 23:51

Tient aless, tu m'as retiré mes mots lol
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Séverine le Mar 21 Nov 2006, 23:51

Tristan !
comme Aless, Emmanuel Moire et Lynda Lemay !

_________________
Le Site || Le Forum
avatar
Séverine
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 33586
Date d'inscription : 30/12/2004

http://www.forum-elodie-frege.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 21 Nov 2006, 23:52

hihi lol bah on est 3 alors, qui est le prochain qui va dire comme nous? hihi
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par tristan le Mar 05 Déc 2006, 13:55

jeudi 30 novembre 2006, 12h00 --

PARIS (AP) - Voici une sélection de disques sortis cette semaine:

Chimène Badi: "Le Miroir" (Mercury). Depuis l'aventure "Popstars" sur M6, Chimène Badi continue son parcours sans faute, avec un public de fidèles grandissant à qui elle s'adresse toujours dans ses chansons comme pour partager avec eux un parcours qui ressemble depuis le début à un véritable conte de fée.

Dans son premier opus, la chanteuse, qui a grandi à Villeneuve-sur-Lot, a connu le succès avec le premier single "Entre nous", titre également du premier album. Dans ce troisième opus, avec le single "Tellement beau", elle s'adresse à nouveau à ses fans: "Vous êtes en bas ce qui brille de là-haut/Mon courage, mon sourire, toute ma vie".

Les quinze titres de l'opus naviguent entre variété française, ballades efficaces où elle met en avant une voix puissante, et chansons soul, voire Rythm & Blues où elle joue plus sur les nuances, entre graves et aigus. Autant de titres taillés aussi bien pour la scène que pour le succès.

Parmi les signatures, on retrouve des faiseurs de tubes comme Diane Warren, collaborateur entre autre de Céline Dion et de Whitney Houston, mais aussi François Bernheim, J. Kapler ou encore Didier Golemanas.

Les textes évoquent les femmes abandonnées ("Tu me manques déjà", "Malgré tout"), les femmes trahies ("Une femme à qui l'on ment", "Face" écrit par Julie Zenatti, et les femmes amoureuses ("100 ans si tu m'aimes", "Mot à mot").

Chimène Badi semble aussi plus à l'aise avec son image et sa nouvelle vie de Cendrillon. Dans "Le miroir", elle le dit à demi-mots: "Il faut du temps pour apercevoir/Une amie dans le miroir".

Chimène Badi sera en tournée au printemps 2007 pour une quarantaine de concerts. Elle se produira sur la scène de l'Olympia du 6 au 11 mars. Michel Sardou la rejoindra peut-être pour interpréter avec elle "Le chant des hommes", un duo qui figure sur l'album des deux artistes.

Françoise Hardy: "Parenthèses..." (Virgin). Françoise Hardy réussit la prouesse de réunir pour notre plus grand plaisir sur un même disque de duos des artistes aussi différents que Julio Iglesias, Alain Bashung, Henri Salvador, Hélène Grimaud ou même... Alain Delon. Les chansons ont toutes un point commun: la qualité et l'efficacité de leur mélodie.

Première surprise: "Partir quand même..." interprété avec Julio Iglesias. On retrouve le crooner espagnol au mieux de sa forme, comme lorsqu'il chantait en duo avec Sting ou Lucio Dalla sur le disque "Crazy". Rien à voir avec l'album de reprises qu'il vient récemment d'enregistrer chez Columbia.

Sur "Modern Style" en duo parler-chanter avec Alain Delon, on retient surtout le texte sombre sur l'avenir de l'humanité du Suisse Jean Bart.

Elle est moins surprenante dans "Amour, toujours, tendresse, caresses..." à la sauce presque bossa-nova où l'on retrouve la famille au complet. Jacques Dutronc chante à ses côtés alors que le fils Thomas fait les rythmiques.

La voix d'Arthur H tranche avec la sienne sur "Les sédiments..." tout comme celle de Maurane sur l'inédite "La Rue du babouin".

L'éclectisme fait aussi la force de cet opus. On passe de la variété avec Alain Bashung sur "Que reste-t-il de nos amours" et avec Alain Souchon sur "Soleil".

Hélène Grimaud est au piano sur "La Valse des Regrets", poème de Louis Poterat, popularisé par Georges Guétary, sur la célèbre "Valse en la" de Brahms.

Mais le morceau le plus parfait du disque est en anglais. Il s'agit de "My Beautiful Demon" qu'elle chante avec Ben Christophers, artiste souvent qualifié d'"underground" par la presse anglaise mais qui mérite d'être plus connu.

Lââm: "Le Sang chaud" Heben Music (Sony/BMG). Après "Pour Etre Libre" paru il y a un peu plus d'un an, Lââm revient avec un quatrième opus qui semble un compromis entre les productions de Diam's avec refrain parler-chanter rap, et Kamaro pour le côté "franglais" de l'interprétation.

"Just Be Good To Me" ouvre l'album avec la participation du rappeur Subabad. Lââm est rejointe par "sa soeur de son" Princess Anies sur "Le Sang Chaud" qui ressemble à une mini autobiographie: "J'ai mérité le respect. L'important, c'est de ne pas lâcher. J'ai toujours les commandes. C'est le prix de la liberté. Je compte bien la conserver" chante l'artiste, auteur de "Persévérance" son premier album en 1999. Dans ce même état d'esprit, elle ajoute: "J'ai plus d'un tour dans mon chapeau!" et visiblement toujours l'envie!

Sont aussi sortis cette semaine:

K-Maro: "10th anniversary - Platinium Remixes" (Up Music). Cet album célèbre les dix ans de musique de K-Maro. On découvre qu'avant de connaître le succès en France, l'artiste a commencé sa carrière au Québec avec son premier groupe LMDS. On retrouve des remix de "Femme like U", "Crazy" ou "Histoires de Luv". Au total treize titres dont plusieurs inédits.

Take That: "Beautiful World" (Universal). L'ancien groupe de Robbie Williams revient sans Robbie Williams. Le retour sera difficile.

Il Divo: "Siempre" (RCA Sony/BMG). C'est le troisième album du quatuor formé en 2003 à Londres, composé de l'Américain David Miller, du Français Sébastien Izambard, du Suisse Urs Buhler, et de l'Espagnol Carlos Marin. Après "Siempre", il sortira "The Christmas Collection" la semaine prochaine.

Yvan Le Bolloc'h & Ma guitare s'appelle reviens: "Yvan Le Bolloc'h & Ma guitare s'appelle reviens" (Columbia).

L'acteur et animateur Yvan Le Bolloc'h a demandé à Jean-Philippe Bruttmann, l'une des références françaises en matière de flamenco de lui enseigner l'art de la rumba gitane. Il a ensuite créé son groupe avec le chanteur Yanis Patracq, neveu des Gipsy Kings et Nouchka, la voix féminine du groupe. Cet album de onze titres alterne le bon comme "Con Tu Corazon" ou "El Destino" et le beaucoup moins bon comme "Mi Café", pourtant premier extrait du disque.

Louise Attaque: "Y a-t-il quelqu'un ici?!" (DVD) Universal. Le DVD a été enregistré le 25 avril dernier, au Zénith de Paris.

Raphael: "Raphael Live" (DVD) EMI.

Cali: "La vie ne suffit pas" (DVD) Labels/EMI. Sur ce film musical, réalisé par Gaétan Chataigner, bassiste des Little Rabbits on retrouve des prestations en live de Cali, dont deux titres inédits "L'exil" et "Pablito" mais aussi des scènes de fiction parfois délirantes.

Thomas Fersen: "Bonne Fête Hyacinthe" (Tôt ou Tard). Thomas Fersen a filmé l'enregistrement de l'album "Le pavillon des fous" et la tournée qui a suivi en France, en Belgique, au Québec et en Suisse. On retrouve aussi sur ce DVD neuf titres filmés en live.

Louis Bertignac: "Live power trio" (DVD Live) Polydor.

Paul Personne: "Il était une fois la route" (CD et DVD) Sony/BMG).

Sont attendus dans les semaines qui viennent:

Quatre ans après "Quelqu'un m'a dit", vendu à deux millions d'exemplaires dans le monde, Carla Bruni sortira son deuxième album, "No Promises", le 15 janvier 2007 chez Naïve.

La réalisation du disque a été confiée à Louis Bertignac, qui avait déjà travaillé sur "Quelqu'un m'a dit". Les onze chansons en anglais ont été composées à partir des poèmes de William Butler Yeats, Wystan Hugh Auden, Emily Dickinson, Christina Rossetti, Walter de la Mare ou Dorothy Parker.

La sortie de l'album sera précédée le 18 décembre par la commercialisation, sur toutes les plateformes de téléchargement légal, d'un maxi contenant 3 titres dont le premier single "Those Dancing Days Are Gone". AP

pan/com/cre/sb
avatar
tristan

Masculin
Nombre de messages : 11675
Age : 34
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 02/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: A la une : Les sorties de disques de la semaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum